Bandeau
Terr’Eau : assainissement écologique | toilettes sèches | compost | eaux ménagères
Nourrir la terre, préserver l’eau

Informations sur les toilettes sèches, à compost et à séparation, le compostage, la pédo-épuration et la phyto-épuration.

Les TS sont elles autorisées en ville ?
Article mis en ligne le 26 avril 2017
dernière modification le 22 mai 2017

par Administrateur
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

En ville, ou en zone d’Assainissement Collectif (AC), l’Arrêté du 22 juin 2007 s’applique, or celui-ci ne mentionne pas les toilettes sèches.
Face à ce vide juridique la question a été posée en 2010 à l’Assemblée Nationale au Ministre de l’Écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer. Dans sa réponse le Ministre déclare que les toilettes sèches sont autorisées en assainissement collectif selon les mêmes conditions que celles fixées pour l’Assainissement Non Collectif (ANC).

Mais le raccordement au collecteur d’égout reste obligatoire, conformément à l’article L1331-1 du Code de la Santé Publique, bien qu’aucune règlementation ne précise la nécessité de l’alimenter !

Le citoyen responsable peut donc refuser d’y déverser ses excrétas. Il lui suffit de démonter ses toilettes à eau (WC) et d’installer en lieu et place des toilettes sèches (TS), avec un modèle type TLB c’est très simple. Mais si l’on n’a pas d’espace pour installer un composteur, ni de jardin pour épandre, ce choix requiert aujourd’hui un peu d’ingéniosité. Une autre possibilité, consisterait à jeter le résidu mis en sac à la poubelle. De notre point de vue il subira un traitement mieux adapté que la dissémination de virus, résidus médicamenteux et autres molécules fines, insuffisamment retenues lors de leur passage en station d’épuration, dans les milieux aquatiques. Dans ce cas, nous déplorons néanmoins le manque de valorisation agricole de ce que nous appelons le fumier humain.
Ou encore opter pour un modèle manufacturé, par exemple à déshydratation, qui permet de réduire considérablement la masse finale et d’écouler le produit affiné, par exemple sur les plate-bandes fleuries de la commune !

Ces options de bricole sont rendues nécessaires en attendant que les pouvoirs municipaux et publics prennent la vraie mesure de la contamination des milieux aquatiques, et deviennent conscients de la ressource incroyable que les toilettes sèches pourraient générer, dès lors qu’elles seraient promotionnées à l’échelle de quartiers et de villes.


L’agenda de Terr’Eau

Évènements à venir

Inscrivez-vous

Pour recevoir quelque fois par an
la lettre « Qu’on poste »



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.14